Dévoreurs de Pages Index du Forum
Dévoreurs de Pages

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Journal d'un chasseur droïde.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dévoreurs de Pages Index du Forum -> Vos créations -> Nouvelles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grim le conteur
Bébé dévoreur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2015
Messages: 7
Localisation: Planète takamachi

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 13:27 (2015)    Sujet du message: Journal d'un chasseur droïde. Répondre en citant

Chapitre 1 : C'était pas les grenades ?




«Je suis tellement content, c'est ma première chasse avec mon maître ! Nous sommes en pleine course-poursuite, avec des hors-la-loi qui nous poursuivent en vidant leur chargeur.


A :-Fonce p'tit gars !
D :- J'essaie surtout de ne pas finir avec un deuxième trou du cul !


Mon maître est un chasseur de prime de renom ! Mais il l'ouvrait vraiment un peu trop... entrer dans ce bar en brandissant son Uzi en gueulant qu'il était là pour les criminels qu'on recherchait, c'était couillu certes, mais le dire alors qu'ils étaient présent avec leur bande...


A : - tourne dans cette ruelle, et active les pièges à synergie !
D : - Tout de suiiite !


Mon maître aimait bien donner des noms compliqué à son matériel, ça lui donnait l'impression d'avoir du bon matos... mais je m'égare ! J'en ai même oublié de me présenter !


A : - t'a activé le bleu hein ? J'ai l'impression que tu t'es gouré !
D : - Aaah, c'était le bleu ?
A : - tu n'a pas activé les grenades quand même ?
D : - Oh... c'était pas les grenades ?


Je m’appelle Draze et j'ai 17 ans depuis le mois dernier, enchanté !
A : - Ouiiille ! Regarde ça, deux patounes en moins !
D : - hem, on va être payé moins cher non ?
A : - la condition p'tit gars, c'était mort ou vif, et ils m'ont l'air en pleine forme, quoique qu'en plusieurs morceaux, hmm..


Voilà monsieur l'agent, vous savez pourquoi vous avez retrouvé des lambeaux de chairs humaines dans cette ruelle. »


Le policier se massa les tempes, regardant le jeune homme dans le blanc des yeux, il avait l'air
plutôt jovial et nullement gêné de sa situation, ce qui ne fît que faire enrager le représentant de la loi.


P : - Et donc, contrairement à ce quele protocole Numéro 15 du code de la chasse indique, vous n'avez PAS fait disparaître les preuves de votre petite performance !
A : - et bien, je m'occupais du matériel et j'avais oublié de prendre le gant à magnétron.
P : - vous croyez vraiment pouvoir faire comme bon vous semble à cause d'un 'oublie' ? Criminel ou pas ces hommes étaient des êtres humains ! Vous les chasseurs êtes de..


Le policier fût stoppé part un message de son intercom qu'il se hâta de consulter, le-dit message eût l'air de l'énerver plus qu'il ne l'était déjà, mais il arriva à se contenir.


P : - Bon... ces hommes étaient des escrocs recherché par les forces de l'ordre depuis des mois, les gens 'D'en haut ' veulent bien passer outre...
A : - Parfait ! Autre chose ?
P : - Oui, passer dans la machine juste derrière, ça sera tout de même noté sur votre casier judiciaire.


Le petit homme se leva, marchant tranquillement vers la machine d'un pas leste, suivi par le policier qui consultait son Techno-phone pour se changer les idées.
Draze se plaça sur une sorte de chaise rouge brillante relié à des tuyaux et des fils électriques disposé de manière plus ou moins ordonné un peu partout an sol, le policer lui mît un casque sur la
tête, relié au plafond par un long tuyaux bleuté.


D : - Vouuus... me ré expliquez le fonctionnement de cette chose ?
P : - Raah... le trouve-tout va sonder votre mémoire dans un délai de 24h et noter tout ce qui en rapport avec votre crime, il le conservera dans notre base de donnée.
D : - Oh, c'est super ça ! Eum.. et ça fait mal ?
P : - un peu, quand le casque serré.


Ce qui fît sourire le policier, ce n'était pas l'air légèrement inquiet de Draze, mais le fait qu'il avait effectivement serré le casque à son cran maximale.


P : - Vous risquez d'avoir des 'tit flash back de votre vie, ne vous inquiétez pas, vous n'avez que 2% de chances de devenir amnésique !


Le policier eût un rire léger, mais le jeune homme ne prit pas vraiment cela à la rigolade, surtout quand la machine fût actionné et lui donna un violent mal de crâne, en fait.
Il se rappela de souvenirs enfouis, d’événements dont il avait oublié l'existence, et même de chose qu'il n'a jamais faites parfois, c'était étrange...
_________________
Tu connait l'histoire de la pizza hantée?


Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Mai - 13:27 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Grim le conteur
Bébé dévoreur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2015
Messages: 7
Localisation: Planète takamachi

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 13:51 (2015)    Sujet du message: Journal d'un chasseur droïde. Répondre en citant

Chapitre 2 : la beauté du monde du travail !


Il se revit plus jeune, au lycée, un petit brun aux yeux jaunes et avec la tête bien carré de ceux qui s'entretiennent physiquement avec dureté, quelques duvets de poils sur son menton annonçant une futur barbe qui ferait sa fierté.
Dans ce souvenir, il dans la salle d'attente de la conseillère d'orientation.
assit sur un banc, SON banc, se passant une balle avec son ami de l'époque, assit sur celui d'en fasse.
La porte s'ouvre, il fourre rapidement la balle dans sa poche mais il fût probablement repéré, il sourit timidement à la conseillère qui l'invita à entrer.


Il s'installa sur une chaise, dans cette pièce sombre, parsemé d'affiches sur l'importance des choix d'avenir, la beauté du monde du travail, et autres choses qu'il considérait comme des conneries...


La vielle dame se posa lourdement sur sa chaise, se forçant a regarder le jeune homme avec une mine la moins déconfite possible, il faut dire que c'était un cas spécial, ce Draze.


C : -Monsieur Rvyt... j'ai lu votre dossier, vos rapport de stages, vos attentes et vos objectifs après le bac... et je vous le demande : POURQUOI Chasseur ?


D : - J'trouve ça cool.


La conseillère replaça ses lunettes bien droite sur son visage, et le regarda de haut avec son regard perçant.


C : - Cool... voyez-vous, la vie ne se limite pas à ce qui est cool ou pas cool, il faut faire des choix sérieux pour la prendre en main, avoir un avenir sûr et confortable, vous croyez vraiment qu'un exerçant un métier aussi dangereux, mal payé, exercé par des malfrats qui le font souvent par plaisir de faire souffrir en étant autorisé de le faire, vous prenez votre avenir en main ?


Draze écoutait la dame avec attention, souriant d'un air moqueur. Il était de toute façon persuadé d'avoir fait un bon choix, l'avis d'une vielle peau ne le convaincrait pas.


D : - des choix sérieux... hm ? En tout celui de venir à votre rendez-vous ne devait pas bien l'être, vous piaillez comme un pie des inepties et préjugé que j'écoute d'ailleurs, à peine !


C : - que.. quoi !?


Elle semblait indigné devant tant de résistance, elle ne devait pas avoir l'habitude d'affronter un élève de ce type dans ce lycée, réputé pour sa discipline et son taux de réussite élevé.


D : - Sérieusement, ma vie j'la prend en main et j'ai fait mon choix pour mon 'avenir', et j'le veux pas confortable, pas tranquille, je veux de mouvement, une vie sympa et dangereuse, pas me casser le dos où le cul à refaire une chose qui me plaît pas tout les jours naaa...


C : - Voyons Draze...


D : - Oh , vous m’appelez par mon prénom maintenant ? Vous cherchez ma sympathie ou tentez de me rabâcher le discours préenregistré dans votre 'tite cervelle de moineau, répété à tout les élèves dans mon cas ? Alors fermez-là ! Qui vous dit que j'aime pas ça, faire souffrir des gens pour le plaisir ? J'ADORE ça ! En plus je serais payé putain ! Traitez-moi de taré ou d'enculé, j'en ai juste mais rien à battre ! Je vous hait, vous et tout les adultes qui croient faire de nous des personnes meilleurs mais vous faites que de la merde, j'ai pas envie d'être comme vous ! Assit sur un fauteuil et croire que j'arrange la vie de jeunes en le proposant des choix qu'ils n'aiment pas !


C : - Je...


La vielle dame était resté muette, c'était bien la première fois qu'un élève pétait un plomb et elle ne savait pas comment gérer la situation, elle n'avait écouté qu'à moitié, mais cela suffisait pour la choquer.


Draze se mit à crier de colère, la machine s'était arrêté et il venait de ressortir de ce douloureux souvenir.
_________________
Tu connait l'histoire de la pizza hantée?


Revenir en haut
Skype
Grim le conteur
Bébé dévoreur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2015
Messages: 7
Localisation: Planète takamachi

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 15:06 (2015)    Sujet du message: Journal d'un chasseur droïde. Répondre en citant

Chapitre 3 : La prime.


(oui, j'ai eût un soucis avec la taille des lettres.)


Après s'être armé de son long manteau de cuir, qui faisait un jolie mélange de style gothique/aristocrate, avec troue recousu et tâches de différents fluides fourni avec, Draze sorti en vitesse du commissariat aérien.


En effet la bâtisse était suspendu à plusieurs centaines de mètre au dessus du sol, ce qui n'était pas évident pour lui d'allumer son briquet pour se faire un petit clope avant de repartir avec le vent plutôt présent à cette altitude et saison.


Il alla vers le parking, où l'attendait sa fameuse et bien aimée : la Morgan Three Winger !
Tout en se plaçant au volant, il se remémorait la pub qui parlait de sa fidèle monture tel qu'il l'avait entendu en passant devant une Holo-TV publique :


« -Trois aéro-roues, un châssis titane, une structure en acier, une coque en aluminium et un bicylindre Barley de 220 chevaux en guise de fronton : tel est le cocktail détonant du Three Winger de Morgan. Un véritable retour aux sources .»


Il sourit bêtement en tenant le volant de son destrier, il passa son doigt sur le système de reconnaissance et elle démarra.


D : - alors ma belle, on s’envoie en l'air ?


Pour unique réponse, l'IA de la voiture lui répondit :


IA : - batterie restante : 33%, veuillez respecter une vitesse satisfaisante pour une pleine...


Draze baissa le son, il pensa avec un peu de honte mais un sourire moqueur qu'il devraient sortir la même fonction pour les vraie femmes.


D : - destination, Maison du vieux !


Le tableau de bord clignota et une sorte de GPS désignait la direction à vol d'oiseau, Le jeune homme pressa de toutes ses forces sur l’accélérateur et la voiture fonça à pleine vitesse, s'approchant du rebord du commissariat volant, il fonce, fonce... et la voiture tomba, les roue prenant le temps de pivoter vers l'intérieur du véhicule, et les réacteurs s'enclenchèrent, la Three winger s'envola au dessus des nuages noir et pollué, sous un soleil d'automne qui donna envie à Draze de chantonner un vielle air du 21ème siècle... ("Die, Die, Crucified" de Powerwolf.)




Au bout de vingt-cinq minutes de route, il arriva devant une vielle bâtisse de pierre et de bois au style très campagnard au milieu d'une des nombreuses décharge naturelle qui fleurissaient à la surface de la planète, il enfila une sorte de masque à gaz bleuté qui couvrait tout le visage et avait une sorte de petite antenne qui faisaient le tour de la tête avant de dépasser tel celui d'un télétubbies, ce qui lui donnait un air moche et ridicule.
Il gara sa bécane non loin de l'entrée au milieu du terrain 'presque' déblayé, ouvrit la vitre de sécurité et posa pied à terre, s'avançant devant la porte en métal sur laquelle il 'toqua' en donnant des coups de lattes avec les pieds, il obtint une réponse du cher et aimant propriétaire de la porte peu de temps après, son maître Azazel, homme ayant la cinquantaine, cheveux blanc et yeux bleues, lui ouvrit la porte avec un sourire, que Draze lui rendit, pas un mot ne sortit de la bouche de ces deux hommes dont un regard suffisait souvent à une discussion de leur part.




Ils s’installèrent dans le salon, il faisait très viellot, outre les quelques bibelots de base d'une maison d'homme célibataire il y avait principalement mis en valeur une télé écran plat HD, une table en verre de forme arrondit dont on doute de la transparence, ou alors il est juste très sale, un vieux fauteuil dépliant et l'indémodable canapé cuir rouge tâché et rapiécé qui trônait devant tout cela, dans cette pièce sans fenêtre... un jolie collection de vielleries qu'un brocanteur aurait pris avec plaisir.
Draze se jeta dans le canapé, tandis Qu'Azazel s’installa tranquillement dans son confortable fauteuil.


D : - Alooors... cette prime ?
Azazel regarda le sourire de son apprenti, d'un ton sage et posé, il répondit :


A : - que pouic !


D : - qué... Quoi ?


A : - que nenni, des clopinettes, pas de quoi s'acheter un simple radis avec un peu de mayonnaise, et tu sais que j'aime pas la mayo !


Drazel gueula dans un oreiller, histoire d'étouffer le bruit, puis tourna légèrement la tête, le regard déçu, vers son maître, histoire d'avoir une explication :


A: - ben t'vois, quand MONSIEUR a activé les grenades, il a quand même pété deux murs et la salle de bain d'une pôv vielle dame ! c''est sûr que j'ai dût payé une bonne partie des dégâts !


D : - Maaais, euuuh... on était poursuivi, j'ai paniqué..


A : - une putain de GRENADE ! Je t'avais même pas dit de prendre d'arme létale ! C'était très rigolo certes, de les ramener dans des sacs poubelles, mais t'aurait pût tuer un civil !


Le maître avait un ton souvent en équilibre entre amusement et énervement, il n'avait jamais l'air complètement sérieux, prenant trop souvent beaucoup de choses à la rigolade, à côté Drazel se sentait coupable, maintenant qu'il y repensait, il avait commis un magnifique boulette.


A : - on va vite passer le blabla, j'ai un cible assez bien payé qui n'a pas l'air trop dur à choper, tu va le faire comme un grand, voir si t'es pas un cas totalement désespéré !


D : - Ma... ma toute première mission en solo ? Yeaaaahey ! Envoie la fiche de la cible !


Azazel eût un sourire satisfait, il sorti de sa sacoche en écaille un document et le jeta sur la table, la mine rieuse de jeune homme se changea vite en une mine déconfite.
_________________
Tu connait l'histoire de la pizza hantée?


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:35 (2017)    Sujet du message: Journal d'un chasseur droïde.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dévoreurs de Pages Index du Forum -> Vos créations -> Nouvelles Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com